Sept jours de gratitude: Une Ôde aux femmes de ma vie

Une amie m’a conseillé il y’a quelques temps de faire un exercice: rédiger tous les jours pendant 7 jours, un texte sur une chose pour laquelle je ressens de la gratitude.

C’était pendant un période difficile où je me sentais en colère, particulièrement émotive et rien ne semblait aller dans le bon sens. Alors, cet exercice, je dois l’avouer, je ne voulais pas le faire. Je pensais: « Mais qu’elle idée de demander à une personne d’être reconnaissante exactement au moment ou elle peine à trouver des sujets de gratitude »! Mais parce que je m’étais fait la promesse de d’accepter souvent des défis,  je me suis prêtée au jeu. En trainant le pas…

Pendant 7 jours j’ai écris sans trop réfléchir,  sans filtrer ce qui me venait à l’esprit. J’ai pris plaisir à trouver mes sujets de gratitude, à les énumérer un par un. Au bout du 6 ème jour, je me suis rendue compte que ma gratitude tournait autour des femmes de ma vie. Je me suis rendue compte du rôle immense qu’elles ont joué et continuent de jouer dans ma vie. J’ai apprécié à nouveau combien elles m’inspirent, me portent et continuent de m’encourager à me dépasser et à  m’accomplir pleinement.

C’est exercice m’a permis de créer ce texte que j’ai voulu titrer: « Ode aux femmes de ma vie », Et c’est avec beaucoup de plaisir que je le partage avec vous.

« C’est viscéral. J’ai un élan, une admiration, une inquiétude et un amour infini pour les femmes. Cela n’a fait que se fortifier au fils des ans. J’aime leur courage, leur intégrité. Et je suis révoltée qu’on leur manque tellement de respect… Refusez l’Humiliation. Restez dignes. Les femmes sont des hommes bien » Juliette Gréco. »

JOUR 1: J’ÉPROUVE DE LA GRATITUDE POUR MA FILLE

Ma première gratitude va à ma fille. Bien évidemment, Je suis également couverte de gratitude lorsque je pense à mon fils. Sa personnalité et sa sensibilité me rappellent la mienne. Je me reconnais beaucoup en lui. J’ai plaisir à voir grandir cette complicité qui nous lie déjà. Mais ici je parle de ma fille car elle me touche d’une manière différente de celle de mon fils. Elle est celle dont la présence me met le plus au défi. Peut-Être parce qu’est-elle une femme comme moi. Elle me pousse à aller vers des lieux que je n’aurai pas exploré si je n’avais pas réalisé qu’elle me prendra en modèle. Elle a transformé ma vie, elle m’a recentrée, elle me rend encore plus responsable de mes choix.

IMG_2172

Je me suis levée un beau matin enceinte d’elle et je me suis demandé: Que penserais tu si ta fille se retrouvait à vivre exactement à tous détails près, la même vie que la tienne à l’âge adulte? Seras-tu heureuse? Seras tu fière? Serais-tu en paix lorsque tu penseras au rôle que tu auras joué pour fasciner l’adulte qu’elle sera devenue?

Le plus drôle est que j’aimais ma vie, je ne la questionnais pas. Elle semblait sereine, stable, aucun nuage à l’horizon. Mais le fait que je ne voulais pas du tout de cette vie pour ma fille m’a poussé à me questionner sur le pourquoi. A partir de ce moment, je ne pouvais plus faire marche arrière. La transformation avait commencé et devait se terminer.

Alors je suis reconnaissante envers ma fille car sa venue au monde a transformé ma vie de femme et la manière dont je la conçois désormais. La manière dont je la conçois désormais demande de faire des choix parfois difficiles, mais c’est des choix qui m’apportent fierté et paix de vivre une vie plus en accord avec mes aspirations profondes.

Ma fille m’a rendue consciente de la responsabilité que nous portons pour les générations futures de femmes. L’importance de poursuivre les combats des femmes qui nous ont précédé et qui ont ouvert la voie pour que nous puissions avoir des droits aussi simples que celui de l’instruction et de la contraception.  Ma fille me rappelle l’importance du  rôle que nous jouons dans la vie de nos enfants qui nous voient comme leur premier modèle et qui reproduiront par automatisme ce que nous les auront montré, même ces choses pour lesquels ils sont contres.

Je suis reconnaissante car le fait de savoir qu’elle me regarde me donne l’impulsion pour toujours me relever après une chute.  Je suis reconnaissante envers ma fille car lorsque je suis assise et que je me retourne pour la regarder, assise à coté de moi, lorsqu’elle croise les pieds comme moi et mimique tout ce que je fais je me souviens alors de la petite fille que j’étais moi aussi, pleine de rêve et d’aspiration et qui, a un moment a baissé les bras pour se conformer a ce que la société attendait d’elle.

Merci à ma fille  de me rappeler de ne pas perdre mon essence, ce qui m’anime et de te montrer la  voie, pour que jamais tu ne perdes la tienne.

JOUR 2: JE SUIS RECONNAISSANTE ENVERS MA MÈRE

Aujourd’hui, je peux te regarder avec les yeux d’une femme et comprendre enfin ton chemin, comprendre tes combats, comprendre tes renoncements, et comprendre tes sacrifices. Je suis reconnaissante envers ma mère pour les leçons qu’elle m’a apprises et que je ne pensais pas avoir besoins d’apprendre.

A157B193-270B-43E5-B991-5D6DEEC9FAA2

Ce que j’ai souvent vu comme faiblesse et renoncement, m’apparaissent aujourd’hui comme un don de toi jusqu’à l’effacement complet, avec l’espoir que nous puissions un jour briser le plafond de verre, accéder aux rêves, aux opportunités auxquels tu n’as pas eu accès, afin que nous puissions vivre cette vie que avait rêvé pour toi et que tu comptais se voir réaliser pour nous.

Tant de fois tu m’as dit:  » ma fille, un jour tu comprendras ». Aujourd’hui je comprends Maman. Je comprends que les choix d’une mère pour ses enfants, même s’ils ne sont pas toujours logiques, même s’ils ne sont pas les plus pratiques, même s’ils sont influencés par la peur, sont toujours fait avec amour.

Mais ta vie, ton histoire, ton héritage me disent qu’il est plus que temps qu’on cesse de limiter la qualité d’une femme aux sacrifices qu’elle fait pour les autres, au renoncement et à l’abandon d’elle-même pour que les autres puissent s’épanouir.

Ma mère n’a jamais vraiment vécu pour elle…

JOUR 3: JE SUIS RECONNAISSANTE ENVERS MES SŒURS

Mes premières vraies expériences de sororité, je les ai vécue avec mes soeurs.

Avoir réussi à se parler, à se soutenir, avancer ensemble, se tenir la main même lorsque nous étions en profond désaccord, a posé les bases pour mes relations avec d’autres femmes.

Ce sont mes quatre sœurs qui m’ont montré que l’entente entre les femmes est possible et réalisable. Elles m’ont appris qu’à chaque fois que la rivalité, la jalousie, le commérage ou toutes ces choses que nous avons reçues en  héritages apparaissent, on peut choisir de s’aimer et de se soutenir envers et contre tout.

pexels-photo-862848

Encore plus aujourd’hui je me rends compte que mes sœurs sont le plus précieux cadeaux de mes parents. Nous célébrons ce qui nous unis sans sacrifier nos différences.

Etre capable de se rire l’une avec l’autre, de pleurer aussi… Savoir que c’est correcte de ne pas être toujours d’accord et se tenir quand même la main. Avancer ensemble et faire face aux défis que la vie pose sur nos chemins.

Oh combien, je suis reconnaissante d’avoir mes sœurs! Avoir cette ferme assurance que je ne suis pas seule… Leur amour inconditionnel pèse son pesant d’or. Inconditionnel est le mot. Je sais, les yeux fermés, m’avançant vers un ravin que je n’ai rien à craindre car elles seront toujours là pour me rattraper.

JOUR 4: JE SUIS RECONNAISSANTE ENVERS LA COMMUNAUTÉ DE FEMMES QUI A CONTRIBUÉ À FAÇONNER LA FEMME QUE JE SUIS DEVENUE:

Il y a un adage qui dit: « il faut tout un village pour élever un enfant ». Pour mon cas cet adage est vrai, au sens propre comme au sens figuré. J’ai grandit dans mon village paternel à Douala, la capitale économique du Cameroun.  Mes grandes vacances je les passais dans le village de ma mère entourée de mes grand-mères et de mes tantes qui ont fait la base de mon éducation.

En Afrique, tant qu’on reste enfant l’éducation est le rôle de la femme. Mais ce qui fait la force de cette éducation, c’est le rôle que prend la communauté de femmes autour. Des femmes sur lesquelles on peut toujours se reposer. Quelle richesse d’avoir à portée de main d’autres figures maternelles dont s’inspirer.

Je pense à ma grand-mère maternelle dont le courage et la force étaient absolument incroyables. Chaque vacance, elle accueillait une quinzaine d’enfants, ses petits enfants chez elle. Elle se levait toujours à 4h du matin, allait aux champs, puisait de l’eau à des milliers de kilomètres de chez elle. Elle cherchait du bois qu’elle portait sur sa tête, Cuisinait le soir et prenait soin de tout ce beau monde. Elle se couchait tard… Et en même temps, elle était l’épouse, la mère, la femme, le docteur, la psychologue, la Cheerleader! Incarner toutes ses personnes à la fois. Qui donc est le sexe faible ?

IMG_9617

Je pense aussi à celle qui a joué le rôle de ma grand-mère paternelle, la tante de mon père, puisque je n’ai pas connu ma grand-mère paternelle. Sa sagesse et l’aura qu’elle dégageait étaient connues, appréciées et respectées de tous. On l’appelait «  Madame » tout simplement ou « Sita Madame » car elle incarnait à la perfection sagesse, l’autorité, la grâce, la présence, l’amour, l’élégance associé à ce mot.

« Sita madame » m’a appris l’importance pour une femme d’être fière. Elle m’a appris l’importance de porter le sens de la communauté et de la famille, l’importance d’être un modèle pour les générations futures, mais surtout l’importance de la prière, de la spiritualité et de croire aux desseins de Dieu.

Je pense également à toutes mes tantes, celle qui donnaient du répit à ma mère parfois fatiguée, celles qui étaient mes confidentes, mes amis, mes conseillères, mes protectrices, mes gardiennes, mes complices.

Je pense à ma belle-mère l’épouse de mon père donc la résilience, la piété, la bonté et la générosité ne cesse de m’inspirer chaque jour.

JOUR 5: JE SUIS RECONNAISSANTE ENVERS MES AMIES

Je suis reconnaissante envers les femmes qui m’entourent. Ces sœurs que la vie a portées sur mon chemin et que mon coeur a choisi. Celles qui me comprennent. Celles vers qui je peux me tourner pour parler sans tabou. Celles qui écoutent mes « misères » et mes joies, mes succès et mes échecs à longueur de journée, encore et encore sans jamais s’agacer.

Je suis reconnaissante pour chacune des conversations inspirantes que j’ai eu avec elles et toutes les conversations coquines aussi hihihi. Je suis reconnaissante pour le parler franc, pour l’écoute active, pour les conseils qui changent une vie pour l’avis qui te fait remettre les choses en perspective.

Je suis reconnaissante, pour les bras tendu et le câlin qui apporte du réconfort. Pour le cadeau qui fait qu’on se sente mieux, pour les astuces, les échanges de recettes, les idées de look. Je suis reconnaissante pour les discussions vraies sur la maternité, pour les réflexions sur nos carrières, nos amours, et pour tous ces moments ou we just bond autour d’un plat, d’un verre, d’une discussion, d’un chant.

top view photo of ceramic mugs filled with coffees

JOUR 6: J’ÉPROUVE DE LA GRATITUDE POUR LES FEMMES ENGAGÉES

Celles qui bravent sans cesse la critique et qui affrontent avec courage les regards, les remarques sexistes et humiliantes pour oser inspirer par leur histoire, leurs actions, leur engagement et leur exemple la jeune femme que je suis, et avec moi beaucoup d’autres femmes.

Je suis reconnaissante envers ces mentors qui m’ont mentoré sans même s’en rendre compte, tout juste en se livrant dans leur force comme dans leur vulnérabilité.

Je l’ai dis souvent, les femmes qui m’inspirent sont celles qui n’ont pas peur de partager leur histoire afin que d’autres puissent s’en inspirer.

Je raffole de ces livres sur les histoires de femme, je raffole de ces podcast, des discussions avec d’autres femmes, des articles dans ces forums pour femmes. Les femmes et encore les femmes. Elles me fascinent.

pexels-photo-736428

JOUR 7: MA DERNIERE JOURNEE GRATITUDE

J’éprouve une énorme gratitude pour les femmes qui m’entourent. Elles remplissent mon quotidien de joie et rendent réel ce rêve que j’ai si souvent rêvé, celui d’un monde où les femmes se mettent ensemble et qu’on voit  se créer autour d’elles, une lumière  qui brille et éclaire le monde.

Les femmes de ma vie me poussent vers le haut. C’est vrai… Elles m’inspirent tous les jours par leur combat, leur engagement pour ce en quoi elles croient.

Et pourtant, au bout du 6ième jour de gratitude, j’ai réalisé que la seule personne qui ne semblait pas se rendre compte de l’importance de son existence était moi-même.

Alors j’ai voulu me la réserver la 7eme journée de gratitude.

Je remercie mon amie de m’avoir fait faire cet exercice de gratitude pour me rappeler la beauté et la valeur de la vie l’importance d’être reconnaissante même dans les périodes difficiles. Cet exercice m’a avant tout recentrée sur moi, et sur l’importance d’avoir de la gratitude aussi pour soi-même.

Je dois encore faire un énorme travail à ce sujet, de manière à être plus bienveillante avec moi-même et d’éprouver souvent de la gratitude. Mais désormais je fais l’effort de me rappeler autant que possible que:

  • Ma vie vaut la peine
  • Je suis assez, que je suis parfaite exactement telle que je suis
  • J’ai le droit d’exister et de ne pas négocier mes valeurs
  • Ma voix compte, que je compte
  • Je dois prendre toute ma place dans ce monde et continuer d’aspirer à vivre une vie aussi authentique que possible

IMG_1309

Je resterai toujours fidèle à moi-même et le monde s’ajustera.

 

 

2 commentaires sur “Sept jours de gratitude: Une Ôde aux femmes de ma vie

Ajouter un commentaire

  1. Très bel article et Bravo à toi ! J’aurais aimé avoir cette capacité d’analyse plus tôt, c’est arrivé un peu tardivement chez moi (début de la quarantaine) ce qui n’a pas empêché certains dommages collatéraux. Ne change pas 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :