Aimer en chute libre

photo-of-person-walking-near-orange-leafed-trees-2734512Crédit photo: KIM DAE JEUNG

Aimer en chute libre…

Qui a dit qu’aimer donnait des ailes ? J’ai moi, l’impression de voler plus haut lorsque je n’aime pas.

Quand j’y pense, sous le coup des expériences il m’est difficile d’imaginer aujourd’hui vivre une relation amoureuse sans l’associer à un sentiment de mise danger, à une grosse prise de risque et parfois à une mise à mort latente. Aimer, loin de me donner des ailes, me rend vulnérable, me déroute et parfois me fait me perdre. Parce qu’en amour, j’ai tendance à prendre en compte les besoins de l’autre souvent au détriment des miens, je perds le cap, je perds le nord et je descends en chute libre.

Dans mes moments de grande vulnérabilité, j’oublie mes priorités jusqu’à me mettre en danger, jusqu’à « mourir » parfois. J’ai du mal à me défaire de cette nature qui s’impose à moi au delà de ma volonté. Pour que je reste pleinement et entièrement centrée sur moi, il me faut tout simplement ne pas aimer ou cesser d’aimer. Mais dans la relation, je donne énormément, je donne de mon temps et je donne de ma personne. Je puise à l’intérieur, sans jamais avoir l’impression de me sacrifier. Je prends un immense plaisir à donner jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à donner…

« Si seulement il ne s’agissait pas que d’aimer l’autre, mais aussi de s’aimer autant soi-même ».

C’est un équilibre que je peine à trouver: Reste centrée sur moi-même tout en m’ouvrant à l’autre. Créer un espace pour l’autre sans réduire un peu le sien. Est ce possible d’exister pleinement à deux dans un même espace?

On se mettrait peut-être moins en danger si nos choix de partenaire étaient éclairés dès le départ. Mais ça prend du temps de connaitre véritablement une personne. C’est sa constance dans le temps et dans l’espace qui permettra de saisir l’essence de sa personnalité, le fondement de ses valeurs et seulement pourrons-nous alors faire le choix de l’aimer  au delà de nos perceptions, l’aimer pour ce qu’elle est et non pour se qu’elle projette ou encore l’image qu’on s’est fait d’elle au départ.  Mais pour apprendre a connaitre une personne, il faut s’ouvrir à elle, prendre le risque de se montrer vulnérable, perdre le réflexe de se préserver et tomber en chute libre…

« Aimer et être aimé en retour »

Ma compréhension de l’amour a toujours été qu’il y a une dynamique qui se crée naturellement dans le cadre une relation saine et égalitaire. Lorsqu’on aime véritablement une personne, on veut la voir être au meilleur d’elle-même. Et si cette personne nous aime en retour, elle voudra la même chose pour nous. L’équilibre se créer dans cette dynamique là, pas de calcul, pas de rapport de pouvoir, pas de réserve, juste un apprentissage, un rééquilibrage et un don de soi. Pour moi un amour véritable verra tes besoins aussi importants que les siens et dans des moments de grande vulnérabilité, il saura te faire voir avec lucidité ce que toi tu peines à voir.

Mais je note combien il est souvent facile de dire « je t’aime », de dire je veux me projeter dans l’avenir avec toi. Combien il est facile de dire je te veux heureux.SE, je te soutiendrai dans tout ce que tu entreprendras. J’ai remarqué combien il est facile de « DIRE ». et combien il est difficile « FAIRE ». Combien il est difficile de transcrire en acte toutes ces paroles si facilement prononcées et qui sonnent si bien à l’oreille? Et si tu le dis, et si tu le penses, sauras-tu pour autant le mettre en pratique ? Garderas-tu le même enthousiasme lorsqu’il te faudra renoncer à certains de tes privilèges? Choisiras-tu toujours d’aimer au-delà de tes habitudes? Te souviendras-tu de ces mots lorsqu’il te faudra co-créer un univers qui te nourrie autant que l’autre ?

« Connais-toi toi-même »

« Ah Diane ton idéalisme te perdra » ! « Tu te crois Alice aux pays des merveilles. Bon sang la vie n’est pas un rêve, réveille toi » !!!! Et pourtant malgré ces somations, je continue de croire que personne ne devrait exister dans une relation dans laquelle elle ressent l’intuition de se préserver, d’émettre des réserves, de se protéger d’une personne qu’elle est censé aimer, qui devrait l’aimer en retour et auprès de laquelle elle s’est engagée pour la vie. J’en suis tout simplement incapable…

Avec le temps, j’ai appris à m’analyser, à me voir et à comprendre ma personnalité avec un réalisme parfois déconcertant. Dans ce processus, j’apprends aussi à me regarder avec bienveillance. Je ne cherche plus à lutter contre ma véritable nature. J’apprends plutôt à composer avec elle, avancer avec mes forces et m’ajuster parfois maladroitement devant mes faiblesses.

Je suis bien consciente de l’ « inconscience » et de l’insouciance que je développe dans mes dynamiques amoureuses. Je regarde froidement cette nature généreuse qui est à la fois source de fierté et de peine. Je peux être une véritable bénédiction pour une personne que je choisi d’aimer et une « malédiction » parfois pour moi-même. Réaliser du fait de ma nature, je devrais faire attention à qui j’accepte dans mon entourage; Réaliser qu’aimer me mettra souvent en danger, si je ne suis moi aussi aimée véritablement en retour.

« Trouve-toi une personne qui partage ta définition de l’amour.

Je trouve que les « Je t’aime », « je tiens à toi » sont des phrases bien vide de sens. Des phrases qui ne veulent plus rien dire en fait. Les nord-américains sont les pire ! Avec leur « I love you » lancé à tort et à travers.

Aujourd’hui Lorsque j’entends « Je t’aime », lorsque j’entends « Je tiens à toi », j’ai envie de dire: « Oui mais encore » ? Qu’est ce que cela veut dire pour toi « aimer ». Que mets tu dans cette phrase? Comment est ce que cela se transcrit en des actes.

Pouvons-nous tous tomber d’accord de se dire des « je t’aime » comme on le dit en italien: « Ti voglio bene »/je te veux du bien. Aussi, peut-être pèseront nous mieux nos mots avant de prononcer ces phrases lourdes de sens. Parce qu’aimer véritablement une personne, c’est profondément vouloir son bien et ce même si ce bien ne nous profite pas directement.

« Tu sauras que tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta vulnérabilité sans que l’autre ne s’en serve pour augmenter sa force »

Aujourd’hui ma définition de l’amour, prend tout son sens dans cette citation :

En amour, le sentiment de sécurité est devenu mon curseur. Je sais que je suis bien aimée lorsque que je ne descend pas en chute libre, lorsque je garde le cap, lorsque je reste lucide. Je veux pouvoir sentir que je suis capable de faire confiance à l’autre avec ma vie parce qu’elle en dépend.

En fond sonore je vous offre cette chanson  de  Pink  « Stop falling »

C’est la balade d’une âme sensible à qui s’est imposée un réalisme noir, sarcastique en attendant de rencontrer l’amour véritable s’il existe…

Laissons-nous vivre au jour le jour, amusons-nous, prenons du plaisir aux moments passés ensemble, partageons des expériences, tuons le temps, mais ne parlons ni d’amour, ni d’engagement, ni de partenariat à vie. Ne nous promettons rien, aimons nous superficiellement et puis le moment venu, disons nous au revoir…

R-D.

2 commentaires sur “Aimer en chute libre

Ajouter un commentaire

  1. Très belles analyse que je partage en grande partie. Pour avoir aimer sans condition trop souvent (et m’être bien ramassée), j’ai appris à ne plus croire aux Je t’aime intempestifs. J’ai appris à ne plus tout donner dès que je me sens en confiance. Cela rend les relations moins passionnelles, moins spontanées, mais cela me permet aussi de mieux faire connaissance avec l’autre, de mieux le cerner. Aimer ne donne pas des ailes, c’est évident. Car même dans l’amour d’une mère pour son enfant, on ne vole pas. J’aime mes enfants plus que ma vie, mais cette amour me rend hyper vulnérable car je suis sans cesse sur la brèche. Inquiète pour eux en permanence même si je ne le montre pas.
    Merci pour votre très beau texte.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :