Campagne de crowdfunding pour un projet créatif, social et communautaire

Il y a quelques mois, j’ai monté un projet d’art communautaire avec un groupe de survivantes de violence conjugale sous le couvert de ma marque Niango.

Niango a toujours été pour moi une occasion de travailler avec et auprès des communautés de femmes afin que nous soyons les unes pour les autres des sources d’inspiration.

Certains mon demandé pourquoi j’ai choisi de monter un projet sur la violence conjugale. Et bien tout d’abord parce qu’on ne peut prétendre être une marque par et pour les femmes sans s’intéresser aux problématiques qui les touchent. La violence conjugale est l’un des fléaux qui touche le plus de femmes indépendamment de leur origine, statut social, éducation etc.

La violence conjugale aussi parce que à cause de mon histoire personnelle, c’est un sujet qui vient directement me chercher.

En effet ce que peu de personnes savent de moi, c’est que j’ai grandi dans un environnement de violence conjugale et dans un espace où il était normal pour une femme de se faire battre au quotidien.

Je ne me souviens pas d’une période de mon enfance où les hurlements des femmes se faisant battre par leur conjoint ne faisaient pas parti de la mélodie ambiante.

J’ai grandi entourée de femmes couvertes de bleus, d’œil au beurre noir, de côtes cassées, de blessures au couteau.

J’ai grandi avec des femmes pour qui il était commun de se rendre quotidiennement à l’hôpital pour se guérir des coups qui leur avaient été infligés ou pour se cacher de la honte de n’avoir pas été une bonne épouse, car c’était toujours de leur faute si elles se faisaient battre.

A plusieurs reprises, j’ai été moi-même battue pour avoir osé venir en secours à une autre femme qui croulait sous le poids des coups de son conjoint, devant le regard observateur et complice de toute une société. 

J’ai aussi été privée de ressources, mise à l’écart pendant des années pour avoir osé dire « stop » ou « assez »…

J’ai grandi entourée des femmes qui avaient intégré si fort leur oppression qu’elles me disaient souvent : « Ma fille, ma sœur, un homme quine te bats pas, ne t’aime pas »

J’ai grandi en me disant qu’un homme bon est celui qui ne bat pas sa conjointe. Et je l’avais intégré si fort que pendant longtemps cela a été ma seule mesure pour mes choix de partenaire. Je n’avais pas conscience à quel point ma soif de tendresse me prédisposait à être une proie pour toute personnes qui m’en faisait entrevoir sa promesse. À 35 ans je commence à peine à comprendre la complexité des relations de pouvoir, à me guérir des traumatismes intégrés, à articuler ma pensée et à utiliser ma voix. Toute mon enfance et ma vie d’adulte, j’ai été témoin des souffrances des femmes.

Lorsque je parle de violence conjugale et /ou de conditionne féminine, lorsque que je m’engage pour ces causes, pour moi il ne s’agit pas juste d’un programme, d’un projet ou d’un travail. C’est encore cette petite fille blessée qui continue de dire « STOP » ! Parce que les femmes méritent mieux que le sort que cette société leurs réserve.

Aujourd’hui, alors que je m’apprête à entamer la deuxième phase de mon projet, j’ai lancé une campagne de crowdfunding sur la plateforme Ulule pour être à mesure de le mener à terme. Pour en savoir plus sur le projet et/ou y contribuer, je vous invite à cliquer sur le lien suivant: https://www.ulule.com/projet-dart-communautaire-violence-conjugale/

Sinon je vous laisse avec quelques images qui vous donneront une idée de l’impact qu’aura la mise en place de ce projet.

Merci pour votre lecture et merci d’avance pour vos contributions.

R-D

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :