Des amours et des « Je t’aime »

Oh qu’il est solitaire le chemin qui mène à toi.

Pavé d’embuches et sans possibilités de retour

Mais la quête d’une vie libre de conditionnement

L’expérience de l’amour véritable

Ne valent-elles pas tous les prix?

Même s’il faut en mourir…


Amour, montre moi ton visage.

Pas celui qui me demande de te posséder, de t’offrir ou de te recevoir en cadeaux

Pas celui qui dit « j’ai besoin de toi »

Pas celui qui demande d’être mérité

Pas celui qui conditionne

Mais Celui qui est, celui qui nait avec la conscience,

celui qu’on est par essence

Ou celui qu’on REdevient.


Je ne dirai plus jamais « je t’aime. »

Cette phrase devenue une contradiction en soi.

Centré sur l’objet de notre convoitise, centré sur notre égo,

On confine l’amour dans les limites de nos perceptions, de nos possibilités, de notre imaginaire.


Je t’imagine Air

L’air qui est libre et qui laisse libre

Celui qui s’infiltre en nous sans efforts

Celui qui est une évidence et conditionne notre existence.

Celui qu’on ne ressent pas le besoin d’expliquer

De qualifier, quantifier, posséder.

On le vit, on en fait l’experience sous toutes ses formes.

Intense? doux? violent? discret, déstabilisant? Neutre?

Qu’importe.

Il est et c’est tout ce qui compte.

Rachel-Diane

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :